En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant de bénéficier d'une navigation adaptée à vos usages et des données correspondant à vos centres d'intérêt. Ces derniers servent également à réaliser des statistiques de visites.

Coup de cœur

Bird Cage Castle de Toutarou Minami

Partis à la recherche d'une amie disparue, 6 lycéens se rendent dans un parc d'attractions désaffecté pour enquêter.
Mais un mystérieux personnage, arborant un masque de hibou, les engage bien malgré eux dans un macabre jeu: surmonter des épreuves cruelles et d'impossibles dilemmes, sans se séparer de la personne à laquelle ils sont enchaînés ni revenir sur leurs premières décisions.
Car, comme le voudrait la légende urbaine: «Les couples qui entrent à deux dans le Château de la Cage-A-Oiseaux seront unis pour la vie!»

Surtout réputé pour l'excellence de ses jeux vidéo, le studio Square Enix se lance maintenant dans l'édition de mangas et collabore avec les éditions françaises Doki-Doki pour nous proposer ce seinen qui se révèle un redoutable Survival Game unique où le suspense est roi.

Graphiquement parlant, on est séduit par le trait assez précis, lissé et expressif. Certaines expressions faciales peuvent rappeler une mangaka comme Hiromu Arakawa. Minami joue d'ailleurs essentiellement sur les visages de ses personnages.
Mais le dessinateur sait également soigner ses décors quand il le faut pour accentuer l'ambiance. Les décors en eux-mêmes restent très simples, et Minami va plutôt jouer sur certains détails spécifiques assez subjuguants et/ou inquiétants, comme l'omniprésence dans le château de volatiles, ou quelques mises en scène assez soudaines dans le sort qui attend certains personnages.

Du point de vue de l'intrigue, bien que classique dans un premier temps, l'auteur a le mérite de renouveler le Survival Game en modifiant les critères fondateurs du genre, principalement celui de l'individualité : ce n'est plus chacun pour soi, mais un pour deux et deux pour deux ! Aussi, les combinaisons de joueurs et, par là même, les associations de tempéraments et d'intelligences, donc les possibilités de réussite ou d'échec dans chaque situation donnée, sont variables, plaçant l'histoire sur une trame instable, toujours prête à vous surprendre. Ainsi certains rebondissements offrent quelques petits imprévus assez intrigants tels que l'arrivée aux côtés de nos héros de Yuki, une jeune fille qui ne dit peut-être pas tout ou encore les rencontres avec d'autres adolescents pris eux aussi dans ce château... Sans oublier le principal mystère: qui se cache derrière le maître du jeu et son masque de hibou, et pourquoi fait-il tout ça ?

Un premier tome intense. Une ambiance oppressante et sans pitié même envers les personnages les plus sympathiques

à partir de 14 ans; série de 4 tomes

un Coup de cœur de Pascal, médiathécaire à Aulus-les-Bains


Auteur(s) Minami, Toutarou (Auteur) ;Akiyama, Ryoko (Traducteur)
Titre(s) Birdcage castle / Toutarou Minami ; traduit du japonais par Ryoko Akiyama.
Editeur(s) Bamboo, 2018.
Collection(s) (Doki-Doki, ISSN 1953-2717).
Résumé Six lycéens enquêtent sur la disparition d'une camarade dans un parc de loisirs. Lorsqu'ils entrent dans l'attraction du Château de la cage aux oiseaux, ils perdent immédiatement connaissance. A leur réveil, ils sont enchaînés deux par deux.
Notes Sens de lecture japonais.
Série : Birdcage castle. Vol 1.



Sélection des usagers