En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant de bénéficier d'une navigation adaptée à vos usages et des données correspondant à vos centres d'intérêt. Ces derniers servent également à réaliser des statistiques de visites.

Coup de coeur

L'homme qui savait la langue des serpents, Andrus Kivirahk, éditions du Tripode

 

La langue des serpents est cette langue originelle qui permet aux hommes de communiquer avec les animaux et de s'intégrer dans un ordre naturel et harmonieux. Celui des temps d'avant, dans les forêts estoniennes. Leemet est le dernier à maitriser les sifflements de cette langue, il a vu son peuple peu à peu se fondre dans les villages et dans la vie "moderne" (c'est-à-dire besogneuse, inégalitaire et dominée par la religion), et le monde de la forêt disparaitre. C'est l'histoire de cet homme, irrémédiablement inadapté à son époque que raconte Andrus Kivirahk. L'homme qui savait la langue des serpents est un roman merveilleux, haletant, drôle, une parobole politique qui dénonce tant les illusions de notre civilisation moderne, que les fantasmes superstitieux d'un retour à la nature. Andrus Kivirakh a le talent des grands conteurs pour inventer des situations burlesques, abracadabranques mais qui offrent un regard sur les hommes profond et intelligent. Véritable phénomène en Estonie, ce roman a lancé de vastes polémiques tant il excelle à faire sourire dans un même temps imagination et esprit critique.

Un coup de coeur de Dorothée, médiathèque de La Bastide de Serou.

 

Ajouter à une liste
Réserver