Damien Ferrié et François Aillères

Composition - Damien Ferrié
Dans la série Composition, Damien Ferrié
déploie des formats carrés réalisés au télé-phone durant des errances urbaines à Paris et Hong-Kong. Au travers d’atmosphères marquées et de lumières changeantes, de paysages urbains graphiques et de quelques plans plus serrés, il souligne le fait que ces deux villes, et par extension leurs habitants, relèvent de la même impermanence que la nature qui les a engendrés. Le paysage en bascule est ici celui créé par l’humain pour l’humain. Il est parfois écrasant et dogmatique, souvent poétique et envoûtant mais toujours en mouvement.

Rotations - François Aillères
François Aillères se passionne pour la pho
tographie le jour où il découvre sa première pose longue, «à l’opposé du rythme de vie qu’on s’impose aujourd’hui» nous dit-il. Pour la technique, il comprend et appréhende les paramètres d’exposition au travers du «light painting» qui le fascine. Pour l’excitation, quand, après avoir passé plusieurs minutes à illuminer une scène, à entrainer une certaine mutation du paysage, il voit alors cette image tant attendue ou plutôt inattendue. Dans la série Jeux d’exposition, il nous propose une sorte de mandala photographique, des formes géométriques plus ou moins aléatoires, des images qui demandent le temps d’être regardées !

Détails des prochaines sessions

Du au